Noter des références bibliographiques

COMMENT NOTER LES REFERENCES DES DOCUMENTS

 

En règle générale, on présente les références bibliographiques des documents dans l’ordre suivant :

 

1. dictionnaires – encyclopédies – ouvrages de référence

2. livres ou monographies

3. articles de revue ou de presse

4. publications de firmes

5. notes de cours

6. sites Internet

 

- Comment noter les références d’un livre :

- le NOM (en majuscules) et le prénom de l’auteur,

Remarques :

  • S’il y a deux auteurs : on les relie par « et »

  • S’il y a trois auteurs : on relie les deux premiers par une virgule et les deux derniers par « et »

  • S’il y a plus de trois auteurs, on n’indique que le premier, suivi de la mention « e.a. » (entre autres)

  • Dans le cas d’un nom à particule : si la particule prend une majuscule, on suit la règle normale ; si la particule prend une minuscule, on la note après le prénom. Ex. : BALZAC Honoré de

  • S’il n’y a pas de nom d’auteur, on commence la référence bibliographique par le titre de l’ouvrage.

- le titre du livre en italiques (si on prend note des références à la main, on souligne le titre du livre),

Remarque :

  • En présence d’un sous-titre, on le sépare du titre par un point et on place la virgule séparatrice après le sous-titre.

- le lieu d’édition (ville ou si pas d’indication de la ville, le pays),

Remarques :

  • Si deux lieux sont mentionnés, on les sépare par une barre oblique. Ex. : Bruxelles/Paris

  • Lorsqu’il y a plus de deux lieux mentionnés, on ne mentionne que le premier, suivi de « e.a. »

  • Si le lieu n’est pas mentionné, on utilise la mention « s.l. » (sine loco)

  • Le nom des villes doit être indiqué dans la langue du travail. Ex. : Firenze > Florence

  • Il ne faut pas confondre le lieu d’édition et le lieu d’impression.

- la maison d’édition,

- la date de parution,

Remarques :

  • On mentionne la date de l’édition utilisée

  • S’il n’y a aucune mention de date, on utilise la mention « s.d. » (sino dato)

- la collection (lorsqu’il y en a une),

Remarques :

  • On mentionne entre parenthèses le nom de la collection et éventuellement le numéro de l’ouvrage dans la collection. Ex. : …………, Editions du Seuil, 1998 (Poétique)

  • On utilise des caractères normaux (pas d’italiques)

- le nombre de pages si l’on se sert du livre entier (ex. 186 p.) ou le numéro des pages utilisées lorsqu’on ne prend qu’un extrait du livre (ex. p. 45 – 53).

Exemple :

Références complètes du livre Charlie et la chocolaterie :

- DAHL Roald, Charlie et la chocolaterie, France, Edit. Gallimard, 1987, (Folio Junior), 164 p.

Pour un dictionnaire ou une encyclopédie :

- titre et sous-titre,

- mention de l’édition,

- lieu d’édition,

- éditeur commercial,

- date

Exemple :

- Petit Robert 2, 9ème édition, Paris-XIe,LE ROBERT, 1985.

- Comment noter les références d’un article dans une revue:

- le NOM (en majuscules) et le prénom de l’auteur de l’article,

- le titre de l’article, entre guillemets français (chevrons – « ……….. »)

Remarque :

  • Si le titre ou le sous-titre comportent un élément placé entre guillemets, on utilisera les guillemets anglais (“…….. ”) à l’intérieur des guillemets français. On peut trouver ces guillemets dans le menu Insertion, Caractères spéciaux, Caractères spéciaux, Guillemets anglais doubles (ouvrants) ou (fermants).

Ex. : ………………, « Jacques Chirac : “Vous connaîtrez dans quelques semaines le nom du candidat que je soutiens. ” »

  • Le titre et le sous-titre sont séparés par un point.

- le titre de la revue, en italiques, précédé de la mention « dans »,

- le numéro dans lequel est publié l’article,

- la date de publication

- la mention de la première et de la dernière page de l’article.

Exemple :

Références complètes d’un article paru dans la revue GEO :

- WATTS David P., « L’école des gorilles », dans GEO, n° 84, février 1986, p. 38-50.

- Comment noter les références d’un article trouvé sur Internet (= références électroniques) :

Le référencement des documents électroniques est encore relativement récent. C’est pourquoi il n’existe pas encore de règles aussi marquées que pour les documents « papier ».

On peut considérer comme complètes des références qui reprennent :

- le nom de l’auteur (ou le nom du site dans lequel l’article est édité et son URL, c’est-à-dire l’adresse de la page d’accueil du site),

- le titre de l’article,

- l’URL de l’article (= l’adresse complète de la page sur laquelle l’article est édité) précédé de la mention « en ligne »,

- la date de création ou de dernière mise à jour (si elle est affichée sur le site)

- la date de consultation précédée de la mention « consulté le… ».

Voici quelques exemples de références électroniques :

- Pour une page web :

Université Laval. Bibliothèque, Site de la bibliothèque de l’Université Laval,http://www.bibl.ulaval.ca/doelec, page consultée le 19 février 1999.

- article de périodique électronique :

Sinclair, F. & Naud, J. (2005). L’intervention en petite enfance : Pour une éducation développementale. Education et Francophonie, 33(2). En ligne http://www.acelf.ca/c/revue/pdf/XXXIII_2_028.pdf, consulté le 16 octobre 2006.

Voici les références des deux sites utilisés pour la partie sur les références électroniques :

- SPOIDEN Anne, « Comment rédiger une bibliographie selon les normes APA », le 16 octobre 2006, en ligne : http://www.fopa.ucl.ac.be/smp/Archives/Normes%20APA-FOPA.doc, consulté le 17 mars 2007.

- Site de l’Université Libre de Bruxelles, http://www.ulb.ac.be, « Rédaction d’une bibliographie et des citations bibliographiques. Quelques conseils à l’attention de nos étudiants. », en ligne : http://www.ulb.ac.be/philo/infodoc/biblio.html, consulté le 17 mars 2007.

Laisser un commentaire